© 2015-2020 par Esmeond - Tous droits réservés

La vie de Gildas - Résumé

Caradoc de Llangarfan:

 

- ‎La vie de Gildas (1145-1160 ou 1130-1150)  

Gildas, originaire de Scotia (l’Écosse), est le fils du roi Nau (Nau, ou Cau, correspond au personnage de Caw dans Kulhwch et Olwen). De vocation littéraire, il part étudier sept ans dans les cités de Gaule et à son retour il est très respecté, même par les rois. Devenu prêcheur charismatique, un jour alors qu’il fait son office, il se trouve dans l’incapacité de prononcer une seule prière; un ange vient lui annoncer que c’est à cause de la présence à la messe d’une certaine Nonnita (Sainte Nonne), enceinte du saint Dewi (David de Ménevie, saint patron du Pays de Galles), à qui l’on ne peut prêcher parce qu’il surpasse chacun de par sa grâce divine. Gildas part ensuite en Irlande où il convertit de nombreuses personnes à la foi catholique. Plus tard, sur l’île de Man, Arthur tue le rebelle Hueil (personnage mentionné dans la Triade galloise no 21), l’un des frères de Gildas soulevé contre lui, mais Gildas le lui pardonne. Arthur se repent ensuite de cet acte jusqu’à la fin de sa vie. Après quoi Gildas et Saint Cadoc s’installent chacun sur une île, dans l’estuaire de la Severn, mais Gildas est rapidement attaqué par des pirates venus des Orcades et il quitte son île. Pendant ce temps, Arthur le tyran entre en guerre contre Melvas, un roi qui a enlevé, violé et emprisonné Gwenhwyfar (Guennuvar, c’est-à-dire Guenièvre). L’abbé de Glastonia et Gildas partent alors réconcilier Melvas et Arthur. A sa mort Saint Gildas, historien de son temps, est enterré à l’église Sainte-Marie de Glastonia. Glastonia, où Arthur assiège Melvas, correspond à la ville de Glastonbury. Entourée de marais, d’après l’auteur elle portait autrefois le nom gallois d’Ynisgutrin, ce qui signifie « Île de Verre ».

 

Source(s):

The Life of Gildas, Caradoc of Llangarfan (H. Williams), Llanerch Publishers, 1990,
http://www.fordham.edu/halsall/basis/1150-Caradoc-LifeofGildas.asp

Gildas Le Sage: Vies et œuvres (C. Kerboul-Vilhon), Pontig, 1997, ISBN-10: 2951031025 / ISBN-13: 9782951031029

Statue de Saint David
dans la cathédrale de Saint David’s

Puits de Sainte Nonne d’où, d’après la légende, jaillit une source la nuit de la naissance de Saint David

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now